St-martin-sur-ocre
Coullons
Langesse1
Bandeaulegiennois
Le-moulinet

Le contexte sanitaire constitue un facteur aggravant pour les femmes victimes de violences conjugales et pour leurs enfants. Il est important de rappeler que l’ensemble des différents dispositifs d’alerte et de secours sont actifs et opérationnels durant le confinement, pour écouter, secourir et protéger les personnes victimes de violences à l’intérieur du foyer.

Plus d'informations sur : le site du Ministère chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.
25 novembre : journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

 

Violences conjugales


Le sujet des violences est une vraie question de société. Le nombre des femmes tuées par leur conjoint et ex-conjoint ne faiblit pas et la situation s'est aggravée en 2019 : 146 femmes en 2019 (contre 121 en 2018), soit en moyenne un décès tous les deux jours en 2019, contre un décès tous les trois jours en 2018; La dernière étude nationale relative aux morts violentes au sein du coupe en 2019 mentionne 10 féminicides pour la région Centre -Val de Loire, contre 5 féminicides en 2018.