Bandeaulegiennois
Le-moulinet
Coullons
Langesse1
St-martin-sur-ocre

Vous trouverez ci-dessous les informations relatives à la situation sanitaire.
Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site officiel du gouvernement.

 

L’organisation du centre de vaccination n'est pas du ressort de l'équipe municipale, elle ne peut que transmettre les informations lorsqu’elle en a connaissance. Votre mairie s’efforce de vous accompagner (mise à disposition de locaux et de personnels). Merci pour votre compréhension et votre patience.

 

Article mis à jour le : 28/04/2021


coronavirus2


Bulletin d'informations

03/01/2022

Allègement progressif des mesures sanitaires à partir du 2 février 2022. Plus d'informations.

  • À partir du mercredi 2 février :
    • Tous les équipements qui accueillent du public assis peuvent fonctionner sans limitation du nombre de visiteurs admis, en respectant l'obligation du port du masque. Cette levée de restriction concerne notamment les lieux de grande dimension qui ne pouvaient accueillir plus de 2 000 personnes en intérieur, et 5 000 en extérieur.
    • Le télétravail (3 jours minimum) n'est plus obligatoire mais reste recommandé.
    • Le port du masque n'est plus exigé en extérieur : centre-villes, marchés de plein air, remontées mécaniques et files d'attente des stations de ski.
  • À partir du mercredi 16 février :
    • La consommation et la vente de nourriture et de boissons dans les stades, les cinémas ou les transports en commun sont de nouveau autorisées.
    • Les concerts debout et la consommation debout dans les bars peuvent reprendre.
    • Les discothèques peuvent rouvrir.

Si les conditions sanitaires le permettent, le protocole scolaire pourrait être allégé à la rentrée des vacances de février. Cela concernerait la levée du port du masque pour les élèves des écoles élémentaires, et le nombre de tests ou d'autotests à réaliser.

Pour rappel : depuis le 24 janvier 2022, le pass sanitaire est devenu un pass vaccinal pour les personnes âgées de 16 ans et plus. Il est obligatoire pour accéder à certains lieux recevant du public comme les cinémas, les musées, les cafés, les restaurants et pour les voyages inter-régionaux en France métropolitaine en car, train ou vol domestique. À compter du 15 février 2022, le délai d'injection de la troisième dose de vaccin contre le Covid-19 sera réduit de 7 à 4 mois. Pour maintenir la validité de son pass vaccinal, il faudra effectuer ce rappel de vaccin (2e ou 3e dose selon les cas) à partir de 3 mois après avoir reçu la dernière injection, dans le délai d'un mois maximum, contre 4 mois auparavant.

 

24/01/2022

Le pass sanitaire est remplacé par un pass vaccinal pour les plus de 16 ans.

  • Le pass vaccinal, applicable au 24 janvier 2022, est exigible dans presque tous les lieux où le pass sanitaire était nécessaire : accès aux bars et restaurants, aux activités de loisirs (cinémas, musées, théâtres, enceintes sportives, salles de sport et de spectacle...), aux foires et salons professionnels, aux grands centres commerciaux sur décision des préfets et aux transports interrégionaux. Seules les personnes vaccinées, âgées de plus de 16 ans, peuvent désormais accéder à ces endroits, événements et services. Un test négatif au Covid-19 (PCR ou antigénique) ne suffit plus.
  • Les professionnels travaillant dans ces lieux et services sont aussi concernés et ont donc l'obligation de se vacciner.
  • Dans certains cas toutefois, un certificat de rétablissement à la suite d'une contamination peut être présenté à la place du certificat de vaccination. Le décret du 22 janvier 2022 mettant en œuvre le pass vaccinal précise cette exception.
  • Un autre décret doit définir les modalités, pour certains lieux et activités, de l'obligation d'un double pass (cumul d'un certificat de vaccination avec un test négatif). Le Conseil constitutionnel a exclu par une réserve ce double pass pour l'accès aux transports interrégionaux.
  • Comme la loi le mentionne, ce même décret définit les conditions dans lesquelles les personnes, public comme professionnels, qui n'ont pas un schéma vaccinal complet et qui s'engagent dans cette démarche, peuvent disposer d’un pass vaccinal transitoire. Dans l'attente du remplacement de leur pass sanitaire par un pass vaccinal, ces personnes doivent présenter un test négatif.

Les quelques exceptions au pass vaccinal

  • Le pass sanitaire continue à s’appliquer pour les enfants âgés de 12 à 16 ans.
  • Le pass sanitaire est maintenu pour l'accès aux hôpitaux, aux cliniques, aux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et aux maisons de retraite, sauf cas d'urgence.
  • Le pass sanitaire pourra également être maintenu pour une durée limitée dans certains territoires sur décision des préfets (habilités par le Premier ministre) "lorsque les circonstances locales le justifient".
  • Pour l’accès aux transports interrégionaux, les voyageurs qui ne disposent pas d’un pass vaccinal peuvent présenter un test négatif en cas de motif impérieux d'ordre familial ou de santé.
  • La possibilité pour les organisateurs de meetings politiques de demander un pass sanitaire a été censurée par le Conseil constitutionnel, faute d'avoir été suffisamment encadrée (par rapport au risque sanitaire, aux circonstances de temps et de lieu...). Le Conseil précise que les organisateurs de réunions politiques peuvent toujours prendre d'autres mesures de précaution (limitation du nombre de participants, distribution de masques, aération des salles...).

Les contrôles et les sanctions renforcés

  • La loi élargit les possibilités de vérification du pass. En cas de doute sérieux sur l'authenticité du pass, les professionnels chargés de le contrôler peuvent demander à leurs clients un document officiel avec photo (carte d’identité, permis de conduire, carte vitale…) pour vérifier la concordance d’identité entre les documents.
  • Les sanctions encourues en cas de fraude au pass sont durcies. Les personnes présentant un pass appartenant à quelqu'un d'autre ou prêtant leur pass, de même que les professionnels ne contrôlant pas le pass, risquent dorénavant une amende forfaitaire de 1 000 euros dès la première infraction. De plus, le simple fait de détenir un faux pass sera puni de trois ans de prison et 45 000 euros d'amende.
  • Un système de repentir a été introduit pour les personnes qui ne présentent pas de pass ou présentent un faux pass ou le pass de quelqu'un d'autre. Aucune peine ne leur sera appliquée si dans les 30 jours qui suivent l'infraction, elles se font vacciner.
  • Un autre dispositif permet à l'inspection du travail de sanctionner d’une amende administrative de 500 euros par salarié (plafonnée à 50 000 euros) les entreprises qui ne respectent pas le protocole sanitaire (télétravail…). Ce dispositif est prévu au plus tard jusqu'au 31 juillet 2022.

Les autres dispositions

  • La loi permet l'utilisation du système SI-DEP (service intégré de dépistage et de prévention) par les préfectures afin d’adapter la durée de la quarantaine ou de l’isolement des voyageurs arrivant de certains pays étrangers.
  • Le remboursement intégral des téléconsultations par l'assurance maladie et la garantie de financement pour les hôpitaux et cliniques sont prolongés jusqu'à mi-2022 ;
  • Plusieurs mesures de soutien aux secteurs économiques les plus impactés par la crise sanitaire sont reconduites. Par exemple, les théâtres, les festivals, les organisateurs de manifestations sportives et les salles de sport privées pourront proposer un avoir à leurs clients, à la place du remboursement d'un billet ou d'un abonnement annulé entre le 3 janvier et le 31 juillet 2022.

« Pass sanitaire »

  • Depuis le 15 janvier 2022, toutes les personnes de plus de 18 ans et un mois doivent avoir fait leur injection de rappel dans les temps pour conserver leur certificat de vaccination actif dans le « pass sanitaire ». Au-delà de ces délais, leur ancien certificat de vaccination est considéré comme expiré et n’est plus valide.
  • Le « pass vaccinal » est en vigueur depuis le 24 janvier 2022. Il concerne toutes les personnes de 16 ans et plus.

Éducation

  • Lorsqu’un cas positif sera détecté dans une classe, il ne sera plus demander aux parents de venir chercher leur enfant immédiatement, ils pourront attendre la sortie scolaire.
  • Lorsqu’un cas positif sera détecté dans une classe, les enfants pourront recourir à 3 auto-tests (au lieu d’un test PCR suivi de deux auto-tests) gratuits.
  • Il ne sera plus demandé aux parents de produire une attestation après chaque auto-test : une unique attestation sera demandée.

En réponse à la grève des enseignants du 13/01/2022, le gouvernement a annoncé la distribution de 5 millions de masques FFP2 pour les personnels des établissements scolaires.

Isolement

Les règles d'isolement et de quarantaine ont évolué en cas d'infection au Covid-19 ou de cas contact. L'objectif est de faire face à la diffusion extrêmement rapide du variant Omicron et de maintenir, dans le même temps, la vie socio-économique en France. Retrouvez l'intégralité des nouvelles règles en cliquant ici et retrouvez les règles d'isolement en vigueur en milieu scolaire depuis le 3 janvier.

Tests

  • Il n’est désormais plus obligatoire de réaliser un test PCR pour confirmer un test antigénique positif.
  • En revanche, un test PCR reste nécessaire après un auto-test positif.

Travail

  • À partir du 02/02/2022, le recours au télétravail ne sera plus obligatoire mais restera recommandé.
  • Un nouveau protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise a été dévoilé. Consultez le détail des nouvelles règlementations en cliquant ici.

Rassemblements & loisirs

  • Les jauges sont rétablies pour les grands événements : 2000 personnes en intérieur, 5000 personnes en extérieur. Elles seront levées pour les établissements accueillant du public assis à partir du 02/02. Pour accéder à ces lieux, le port du masque restera obligatoire.
  • À compter du 16/02 :
    • Les concerts debout sont interdits. Ils pourront reprendre à compter du 16/02 dans le respect du protocole sanitaire.
    • La consommation debout sera de nouveau autorisée dans les cafés et les bars.
    • La consommation sera à nouveau possible dans les stades, cinémas et transports.
    • Les discothèques, fermées depuis le 10/12/2021, pourront rouvrir dans le respect du protocole sanitaire. 

Gestes barrières

  • Le port du masque, déjà obligatoire en intérieur dans tous les établissements recevant du public, est étendu à certains centres-villes.
  • Le port du masque est obligatoire dès l’âge de 6 ans dans les transports collectifs intérieurs et dans les lieux recevant du public.
  • L’aération fréquente des lieux clos est plus que jamais nécessaire. Il est recommandé d’aérer chaque pièce 10 minutes toutes les heures.

À noter qu'à partir du 02/02/2022, le port du masque ne sera plus obligatoire à l'extérieur.

Déplacements

  • Toute personne de 12 ans et plus entrant sur le territoire français doit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h ou 48h en fonction du pays de provenance. Seule exception, les personnes présentant un schéma vaccinal complet n’ont pas à présenter de test, lorsqu'elles arrivent d'un État membre de l'Union européenne, d'Andorre, d'Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de la Suisse.
  • Le Gouvernement assouplit les mesures sanitaires aux frontières avec le Royaume-Uni pour les personnes vaccinées.

 

30/12/2021
Mesures règlementaires dans le Loiret

 

16/08/2021 - Mesures mises en place dans le Loiret pour lutter contre l’épidémie de covid-19
En application des dispositions de l'article 1er décret n°2021-699 du 1er juin 2021 modifié prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, qui permettent à chaque préfet, en fonction des circonstances locales, de rendre obligatoire le port du masque lorsqu'il n'est pas prescrit par le décret, un nouvel arrêté préfectoral a été pris 16 août 2021, valable, jusqu'au 17 septembre inclus, pour freiner l'évolution du virus :

Il rend obligatoire, sur l’ensemble du territoire du département du Loiret, le port du masque couvrant le nez et la bouche, pour toute personne de plus de 11 ans, au sein des foires, forums, marchés, vide-greniers, ventes au déballage ou brocantes ;

Il reconduit l'obligation du port du masque, entre 6h et 23h, pour toute personne âgée de plus de onze ans, sur les territoires des 22 communes de la métropole d’Orléans dans l’espace public, voies publiques et lieux ouverts au public accueillant une forte densité de personnes, où il n’est pas possible de maintenir une distance d’un mètre entre chaque personne, soit une densité supérieure à une personne pour 4m², y compris si le passe sanitaire y est exigé. Le port du masque est notamment exigé à l’occasion :

  • des rassemblements à forte densité telles que les manifestations déclarées, les festivals, les
    spectacles de rue… ;
  • des files d’attente de plus de 5 personnes ;
  • des abords immédiats (quais) des gares, des arrêts de bus et des stations de tramways ;
  • des abords immédiats des centres commerciaux, des écoles et des lieux de culte au
    moment des cérémonies et offices.

Cette obligation ne s’applique pas dans les parcs et jardins publics. Les personnes pratiquant le vélo ou la course à pied sont exclues du champ de cette obligation.

L’obligation du port du masque ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en oeuvre les mesures sanitaires, définies en annexe du décret du 1er juin 2021 modifié susvisé, de nature à prévenir la propagation du virus.

   

23/11/2020
Le formulaire de demande d'aide du Fonds de solidarité national est en ligne sur le site Impots.gouv.fr.

 

18/11/2020
Pour accompagner au mieux les petites structures économiques (TPE, artisans, commerçants, indépendants, agriculteurs…) dans leur utilisation du numérique, la Banque des Territoires met en place une plateforme d’assistance téléphonique "Clic&Connect", où des médiateurs apportent des conseils dans les demandes d’aides d’urgence et la numérisation de l'activité. Ils sont joignables au : 01 82 88 85 88, du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h à 15h. Un site internet proposant des tutoriels est également accessible : Clic&Connect.

 

16/11/2020
Le Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI) met en œuvre un dispositif dédié aux cotisants les plus impactés par les mesures sanitaires liées à la crise Covid-19. Plus d'informations sur l'aide financière exceptionnelle (AFE COVID).

 

05/11/2020
Un numéro spécial d’information sur les mesures d’urgence et aides pour les entreprises en difficulté est effectif : le 0806 000 245 (prix d’un appel local). Accessible du lundi au vendredi de 9 à 12 heures et de 13 à 16 heures. Plus d'informations sur Economie.gouv.fr

 

Retrouvez tous les sites de dépistage sur le site Sante.fr.

 

ARS

Un bulletin de la situation sanitaire est disponible sur le site de l'Agence
Régionale de Santé (ARS) Centre-Val de Loire chaque fin de journée,
et des informations sont régulièrement relayées sur son compte Twitter.

  

 


L'application TousAntiCovid

 

L'application TousAntiCovid est disponible au téléchargement sur l'AppStore et GooglePlay. Plus de renseignements sur le site du gouvernement.

 

appstore badge google play badge

tousanticovid

 

coronavirus1